Un partenariat entre le HCR et IKEA conduit à la première ferme solaire dans un camp de réfugiés

La ferme solaire du camp de réfugiés d’Azraq, en Jordanie. Photo IKEA Foundation/Vingaland AB

18 mai 2017– La première ferme solaire au monde dans un camp de réfugiés a démarré cette semaine dans le nord de la Jordanie, fournissant de l’énergie renouvelable à environ 20.000 Syriens vivant dans le camp d’Azraq, s’est félicité le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR).

La centrale solaire photovoltaïque de 2 mégawatts a été financée par la Fondation IKEA et permet à tous les résidents du camp d’avoir une vie plus digne et plus juste, a déclaré la Haut-Commissaire adjointe des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), Kelly Clements, dans un communiqué de presse.

« L’éclairage du camp n’est pas seulement un succès symbolique, il offre un environnement plus sûr pour tous les résidents du camp, ouvre des possibilités d’emplois et donne aux enfants la possibilité d’étudier après la tombée de la nuit », a-t-elle ajouté.

Le manque d’électricité était l’un des principaux défis d’Azraq, qui a ouvert ses portes en avril 2014 et qui compte 5.000 abris.

« Chaque famille peut maintenant connecter un réfrigérateur, un téléviseur, un ventilateur, avoir de la lumière dans l’abri et charger leurs téléphones, ce qui est essentiel pour les réfugiés afin de rester en contact avec leurs proches à l’étranger », a déclaré l’agence de l’ONU.

En outre, 50 réfugiés ont été formés et ont été employés pour aider à construire la ferme solaire sous la supervision d’une société jordanienne.

La ferme solaire devrait économiser environ 1,5 million de dollars par an en coûts d’électricité. Une fois qu’elle passera de 2 mégawatts à 5, elle couvrira tous les besoins du camp de réfugiés. Toute électricité supplémentaire sera envoyée gratuitement pour couvrir les besoins énergétiques de la communauté hôte.