Au moins un enfant sur quatre vit dans la pauvreté au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, selon l’UNICEF

Photo: UNICEF

La pauvreté continue d’avoir influence sur au moins 29 millions d’enfants au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, soit un enfant sur quatre, selon une récente étude du Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) couvrant 11 pays de la région. D’après cette étude, ces enfants sont privés des exigences minimales dans plusieurs domaines cruciaux, dont l’éducation de base, le logement décent, les aliments nutritifs, les soins de santé de qualité, l’eau potable, l’assainissement et l’accès à l’information. Pour la version arabe défilez vers le bas.  

« La pauvreté infantile représente beaucoup plus que le revenu familial, il s’agit de l’accès à une éducation de qualité, à des soins de santé, à une maison et à de l’eau potable. Lorsque les enfants sont privés des choses élémentaires, ils risquent d’être piégés dans un cercle vicieux de pauvreté », a déclaré Geert Cappelaere, Directeur régional de l’UNICEF pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord (MENA), lors d’une conférence régionale sur la pauvreté chez les enfants, à Rabat, au Maroc.

Bien que des progrès importants aient été réalisés dans la plupart des pays du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord pour réduire la pauvreté, le nombre d’enfants vivant dans la pauvreté continue d’être élevé. Les pays touchés par les conflits voient une régression rapide des gains réalisés au cours des dernières décennies.

AUDIO: Tamara Kummer, porte-parole au bureau régional de l’UNICEF, Amman. Crédit: UNICEF/UN057320/Najib

L’étude note que les pays de la région ne recueillent pas systématiquement des données sur la pauvreté, ce qui pèse sur l’efficacité des mesures pour lutter contre cette pauvreté chez les enfants.

Parmi les principales choses à retenir de l’étude, il faut noter :

Le manque d’éducation est considéré comme l’un des facteurs clés de l’inégalité et de la pauvreté pour les enfants. Les enfants qui vivent dans des ménages dirigés par un membre de la famille sans éducation sont deux fois plus susceptibles de vivre dans la pauvreté. Un quart des enfants âgés de 5 à 17 ans ne sont pas inscrits à l’école ou ont accumulé deux ans de retard dans leur éducation.

Près de la moitié de tous les enfants vivent dans des logements inadéquats.

Près de la moitié des enfants ne sont pas totalement vaccinés ou sont nés de mères qui n’ont pas reçu suffisamment de soins prénatals ou d’aide à la naissance.

Un enfant sur cinq est obligé de marcher plus de 30 minutes pour aller chercher de l’eau ou utiliser de l’eau potable dangereuse. Plus d’un tiers des enfants vivent dans des maisons sans eau courante.

ربع أطفال الشرق الأوسط وشمال أفريقيا فقراء

يعيش 29 مليون طفل، أي واحد من بين كل أربعة أطفال، بمنطقة الشرق الأوسط وشمال أفريقيا في حالة فقر، يحرمون من الحد الأدنى من بعض الضروريات الأساسية في الحياة، مثل التعليم والسكن اللائق والغذاء الصحي والرعاية الصحية الجيدة. أفادت بذلك دراسة حديثة أجرتها منظمة الأمم المتحدة للطفولة (يونيسف) شملت أحد عشر بلدا بالمنطقة. خيرت كابالاري المدير الإقليمي لليونيسف في منطقة الشرق الأوسط وشمال أفريقيا قال إن فقر الأطفال هو أمر أبعد بكثير من موضوع دخل الأسرة، إذ يعني عدم حصول الطفل على التعليم الملائم والرعاية الصحية والسكن والمياه النظيفة. وأضاف أن حرمان الأطفال من ذلك يعرضهم لخطر الوقوع في حلقة مفرغة مروعة

وتعد تلك هي المرة الأولى التي يتم فيها جمع المعلومات حول فقر الأطفال على المستوى الوطني في المنطقة.  قالت اليونيسف إن معظم الدول حققت تقدما للحد من مستوى الفقر، إلا أن عدد الأطفال الفقراء مازال مرتفعا. كما تشهد الدول التي تخوض نزاعات على أرضها تراجعا حادا لما تم تحقيقه من مكاسب في العقود السابقة.

وقال المدير الإقليمي لليونيسف إن عوائد الاستثمار في الأطفال الأكثر ضعفا الآن ستتمثل في أن تصبح المنطقة مسالمة ومزدهرة في المستقبل. وأضاف أن الأمر يتطلب قيادة حقيقية، وشجاعة من عامة المواطنين، واستثمارات من الحكومات والمجتمع المدني والقطاع الخاص والأفراد والمجتمع الدولي