Lancement d’un programme conjoint des Nations Unies en appui aux efforts de la Tunisie dans l’amélioration de la prise en charge des femmes victimes de violence

De d.à g.: MM. Khemaies Jhinaoui, Ministre des Affaires Etrangères de Tunisie, et Monsieur Diego Zorrilla, Coordonnateur Résident du Système des Nations Unies. (c)D.Lavaissiere/UNFPA

Une cérémonie de signature du document du programme intitulé « Amélioration de la prise en charge multisectorielle des femmes et des filles victimes de violence » par Monsieur Khemaies Jhinaoui, Ministre des Affaires Etrangères de Tunisie, et Monsieur Diego Zorrilla, Coordonnateur Résident du Système des Nations Unies, a eu lieu aujourd’hui, 4 mai 2017, au siège du Ministère des Affaires Etrangères.

Le programme conjoint sera mis en œuvre par six agences des Nations Unies, avec l’UNFPA en chef de file, en partenariat avec le Ministère de la Justice, le  Ministère des Affaires Sociales, le Ministère de la Santé, le Ministère de l’Intérieur, le Ministère de la Femme, de la Famille et de l’Enfance, le Ministère de l’Education, le Ministère des Affaires de la Jeunesse et du Sport, et le   Ministère de la Relation avec les Instances Constitutionnelles, de la Société Civile et des Droits de l’Homme. Parmi les représentants de la société civile membres du comité de pilotage du programme figurent ATFD, Beity, NEBRAS et AFTURD.

Dans son allocution à la cérémonie de signature, Monsieur Diego Zorrilla, Coordonnateur Résident du Système des Nations Unies, a salué l’engagement de la Tunisie et a remercié le Gouvernement d’Espagne, principal partenaire financier du programme.

Ayant une durée de mise en œuvre de deux ans (2017-2018), le programme conjoint a pour principal objectif l’amélioration des conditions de prise en charge des femmes et filles victimes de violences à travers l’aide au développement de normes minimales de prévention et de prise en charge et la mise en place d’un circuit de prise en charge intersectorielle visant à prévenir et répondre aux violences faites aux femmes et aux filles.

L’enquête nationale sur les violences à l’égard des femmes, réalisée en 2010 par l’Office National pour la Famille et la Population (ONFP), révèle que 47,6% des femmes âgées de 18 à 64 ans déclarent avoir subi une ou plusieurs formes de violences au cours de leur vie. La violence conjugale représente 47.2% des cas de la violence physique, 68.5 % de la violence psychologique, 78.2% de la violence sexuelle et 77.9% de la violence économique.

Cette initiative des Nations Unies s’inscrit dans le cadre de l’axe « Protection sociale et l’accès équitable aux services sociaux de qualité » du Plan-cadre de développement (UNDAF2015-2019), qui sert de feuille de route pour la coopération entre l’ONU et la Tunisie. Le programme conjoint apporte aussi une contribution à la mise en œuvre de l’Objectif 5 – ‘Parvenir à l’égalité des sexes et autonomiser toutes les femmes’ – faisant partie des 17 Objectifs inclus dans l’Agenda 2030 pour le développement durable, adoptée par la Tunisie le 25 septembre 2015.