ILO – Tunisie : Lancement du projet « Ensemble contre le travail des enfants en Tunisie » le 17 avril 2017 à Hammamet

Photo : ILO/OIT

Le Ministère des Affaires Sociales, en collaboration avec le Bureau International du Travail (BIT), organisera le lancement du projet « Ensemble contre le travail des enfants en Tunisie » le 17 avril prochain à l’hôtel Radisson Blu-Hammamet. Ce projet, développé par le BIT en consultation avec le Ministère des Affaires Sociales (MSA), les organisations de travailleurs et d’employeurs, sera mis en œuvre de 2017 à 2020 grâce à un financement du Département Américain du travail (USDoL) et viendra appuyer les efforts du Gouvernement Tunisien en matière de lutte contre le travail des enfants.

« Ensemble contre le travail des enfants en Tunisie » a pour objectif d’aider le gouvernement tunisien et les principales parties prenantes à mettre en œuvre le Plan d’Action National de lutte contre le travail des enfants (PAN-TN) en renforçant les capacités du Ministère des Affaires Sociales, des organisations de travailleurs (Union Générale Tunisienne du Travail, UGTT) et des organisations d’employeurs (Union Tunisienne de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat, UTICA et Union Tunisienne de l’Agriculture et de la Pêche, UTAP).

Il a également pour but de renforcer la collaboration avec les principales parties prenantes, notamment le Ministère de l’Éducation, le Ministère de la Femme de la Famille et de l’Enfance, le Ministère de la Formation Professionnelle et de l’Emploi, le Ministère de l’Intérieur, le Ministère de la Justice ainsi que d’autres ministères (Ministère de la Santé, Institut National des Statistiques, Ministère de la Jeunesse et des Sports et/ou Ministère de l’Agriculture, des Ressources Hydrauliques et de la Pêche) et les partenaires au développement.

Le projet fournira en particulier une assistance technique au gouvernement, aux organisations d’employeurs et de travailleurs et à d’autres parties prenantes clés pour mettre en œuvre des activités visant à atteindre les priorités énoncées dans les axes stratégiques du PAN-TN:

– Renforcer la capacité du Gouvernement, des Organisations de Travailleurs, d’Employeurs et de la société civile à mettre en œuvre le PAN-TN ;

– Améliorer la base de connaissances sur le travail des enfants et ses pires formes;

-Renforcer la sensibilisation et la mobilisation sociale dans la lutte contre le travail des enfants;

– Élaborer et mettre en place un plan opérationnel pour la coordination nationale, régionale et locale des futures actions directes de lutte contre le travail des enfants en Tunisie.

Partenariats stratégiques

Le cadre de la collaboration du projet s’appuie sur l’expertise des interventions de l’Organisation Internationale du Travail (OIT) dans le domaine de la lutte contre le travail des enfants dans le monde et vise l’institutionnalisation et la durabilité des interventions nationales en matière de lutte contre le travail des enfants.

Le projet « Ensemble contre le travail des enfants en Tunisie » contribuera à la mise en œuvre des Objectifs de Développement Durable des Nations Unies (ODD), en particulier la cible 8.7 qui appelle à prendre des mesures immédiates et efficaces pour supprimer le travail forcé, mettre fin à l’esclavage moderne et à la traite des êtres humains, interdire et éliminer le travail des enfants sous toutes ses formes, y compris le recrutement et l’utilisation d’enfants soldats, autant d’étapes essentielles à la réalisation de l’objectif d’un travail décent pour tous, du plein emploi productif et d’une croissance économique soutenue et partagée.

La Tunisie s’est engagée à lutter contre le travail des enfants en ratifiant la Convention des Nations Unies relative aux droits de l’enfant (1989) en 1992; la Convention de l’OIT n°138 (1973) sur l’âge minimum d’accès à l’emploi en 1995; et la Convention de l’OIT n°182 (1999) sur les pires formes de travail des enfants, en 2000.

Dans le cadre de ces engagements, la Tunisie a établi un cadre législatif et institutionnel pour la protection des enfants touchant la lutte contre le travail des enfants à travers la réforme du Code du Travail, l’élaboration d’un Code pour la Protection de l’Enfance, la loi sur l’éducation obligatoire et la législation en matière de promotion sociale.

Cet engagement national a été réitéré dans la nouvelle Constitution de janvier 2014 qui stipule dans son article 47 que «le droit à la dignité, à la santé, aux soins, à l’éducation et à l’enseignement est garanti à l’enfant vis-à-vis de ses parents et de l’État. L’Etat doit garantir toute forme de protection à tous les enfants sans discrimination et en fonction de leur intérêt supérieur. »

A la demande de la Tunisie, le Bureau International du Travail a soutenu le processus tripartite et participatif de développement d’un Plan d’Action National de lutte contre le travail des enfants (PANTN) de 2013 à 2015 grâce à un financement de la France.

Au cours de l’année 2014, des consultations tripartites ont eu lieu aux niveaux national et régional pour l’élaboration du PAN-TN et ont permis d’identifier les secteurs concernés par le travail des enfants, les formes de travail des enfants et les enjeux et défis liés à la lutte contre le travail des enfants en Tunisie. Ainsi, il a été mis en exergue que les enfants qui travaillaient étaient principalement des enfants déscolarisés, sans soutien, issus de familles nécessiteuses, éclatées et/ou monoparentales.

Le travail des enfants prédomine principalement dans l’économie informelle et varie selon les régions. Le PAN-TN a été officiellement approuvé par le gouvernement et les partenaires sociaux en janvier 2016 et constitue le cadre national de référence pour la lutte contre le travail des enfants dans le pays. Les différentes actions et mesures retenues constituent le minimum requis pour contribuer efficacement à l’élimination du travail des enfants sous toutes ses formes