Les réseaux sociaux comme espace de dialogue Djerba 25 -28 février 2017

Photo : PNUD Tunisie

Le PNUD, à travers le projet Tamkeen, organise à Djerba, du 25 au 28 février 2017, une formation portant sur «Les réseaux sociaux comme espace de dialogue», en partenariat avec le Kaiciid Dialogue Center**. Réservé aux participants du Maghreb arabe, l’événement sera également une occasion de réunir des penseurs, universitaires, et représentants d’institutions religieuses dans le cadre de panels de discussion, afin d’initier un débat sur le phénomène de l’extrémisme violent et les moyens de le prévenir dans la région, à travers, entre autres, les réseaux sociaux.

Cette activité s’inscrit dans le cadre des efforts du Système des Nations unies visant à renforcer la cohésion sociale et à promouvoir un « modèle de gouvernance démocratique, basé sur la participation citoyenne et la redevabilité”, dans la continuité du soutien apporte à la transition démocratique en Tunisie, pendant la période 2011-2014.

En ce sens, le dialogue est indispensable à la réussite des efforts de développement et à la consolidation de la cohésion sociale, qui en est la condition préalable. Il permet, non seulement d’assurer une large participation des citoyens à la définition des priorités de développement, mais aussi contribue à l’éducation à la citoyenneté. De manière plus spécifique, il permet d’impliquer les parties prenantes dans la prévention de la radicalisation de la jeunesse et la lutte contre l’extrémisme violent à travers une approche de développement, basée sur le dialogue, l’éducation et la création d’emplois, trois dimensions qui se situent au cœur de la stratégie adoptée par la Tunisie en la matière.

Objectifs :

  • La formation se donne pour objectif de favoriser l’usage des réseaux sociaux afin d’en faire un espace de dialogue pour promouvoir la cohésion sociale, comptetenu des défis de la région sur la prévention de l’extrémisme violent.
  • La formation cherche à fournir à la communauté des bloggeurs, aux jeunes leaders religieux et aux autres acteurs de la société civile, de nouvelles compétences sur la manière de concevoir des messages efficaces concernant l’acceptation de l’autre, la compréhension mutuelle, ou encore la lutte contre la violence au nom de la religion.
  • Former un groupe de jeunes formateurs dans le monde arabe et constituer des réseaux locaux capables de promouvoir le dialogue et l’utilisation des médias sociaux pour la promotion de la tolérance et la diffusion d’un (contre) discours fondé sur la modération et le respect mutuel.
  • Encourager les bloggeurs, les dirigeants religieux et les acteurs des organisations de la société civile à utiliser les réseaux sociaux pour promouvoir la cohésion sociale et diffuser une culture du dialogue, sur la base des valeurs d’acceptation de l’autre, du pluralisme et du respect de la diversité.
  • Initier un débat et une réflexion, au niveau régional, pour une meilleure compréhension du phénomène de l’extrémisme violent, des moyens de le prévenir et des perspectives de partenariat à cet effet.

Participants :

  • La formation est destinée aux blogueurs, aux acteurs des réseaux sociaux et de la société civile, aux jeunes oulémas et imams qui utilisent les réseaux sociaux dans les cinq pays du Maghreb et qui sont engagés dans la promotion du dialogue. 40 jeunes issus des pays du Maghreb bénéficieront de cette formation, dont 20 de la Tunisie, 5 du Maroc, 5 de l’Algérie, 5 de la Lybie et 5 de la Mauritanie.
  • Des penseurs, des experts et des universitaires seront invités pour partager leur lecture, leur compréhension du phénomène de l’extrémisme violent lors des panels de débat, et discuter des expériences respectives des pays invités.

** Kaiciid est une organisation intergouvernementale fondée à Vienne (Autriche) par l’Espagne, l’Autriche et l’Arabie Saoudite. Elle vise à promouvoir la paix et la tolérance, à travers le dialogue interculturel et inter-religieux.