L’ONU préoccupée par l’escalade des tensions dans la Vieille ville de Jérusalem

Le Coordonnateur spécial des Nations Unies pour le processus de paix au Moyen-Orient, Nickolay Mladenov, a exprimé son inquiétude concernant l’escalade des tensions dans la Vieille ville de Jérusalem, et notamment dans et autour des lieux saints.

« J’appelle tout le monde à contribuer à garantir que les visiteurs et les fidèles affichent retenue et respect à l’égard du caractère sacré de la zone », a dit M. Mladenov dans un communiqué de presse publié dimanche.

« Les dirigeants politiques et religieux ont la responsabilité d’agir contre les extrémistes, qui portent atteinte à la primauté du droit. J’encourage tout le monde à s’opposer à la violence et aux incitations à la violence, en particulier pendant la période sensible des fêtes juives et avant l’Aïd al-Adha musulmane », a-t-il ajouté.

Le Coordonnateur spécial a déclaré avoir pris note de la déclaration faite par le Premier ministre d’Israël sur le maintien du statu quo dans les lieux saints.

Selon la presse, des heurts ont opposé lundi pour le deuxième jour consécutif Palestiniens et policiers israéliens sur l’esplanade des Mosquées à Jérusalem. Les violences se sont propagées aux ruelles de la Vieille ville. L’esplanade (Mont du Temple pour les juifs) et ses alentours avaient déjà été le théâtre de violences dimanche, avant le début dans la soirée des fêtes du nouvel an juif.

L’approche de ces festivités a ravivé les tensions provoquées par les revendications de certains Juifs sur l’esplanade et la crainte chez les Musulmans que le gouvernement israélien n’accède à ces revendications. L’esplanade est régie par des règles tacites (appelées statu quo) qui autorisent les Juifs à visiter les lieux à certaines heures, mais pas à y prier.