Darfour : l’ONU condamne une attaque mortelle contre des humanitaires

La Coordonnatrice humanitaire des Nations Unies au Soudan, Marta Ruedas, a fermement condamné jeudi une attaque perpétrée contre des travailleurs humanitaires qui revenaient d’une mission dans l’ouest du Darfour, a indiqué jeudi le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA).

Des hommes armés non identifiés ont pris en embuscade mardi un véhicule à environ 40 kilomètres de Geneina, dans la localité de Kreinik. Le véhicule transportait deux employés du Ministère de la santé et un médecin de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Ces trois personnes sont sorties saines et sauves, mais le chauffeur et un agent de sécurité ont été tués dans l’attaque. Les assaillants ont ensuite volé le véhicule et se sont enfuis.

« L’insécurité continue d’entraver les activités de travailleurs humanitaires courageux au Darfour, comme le montre cet acte violent mardi », a déclaré Marta Ruedas. « Plus de 2,5 millions de personnes vulnérables au Darfour ont besoin d’une aide humanitaire, mais les travailleurs humanitaires sont confrontés à un danger quotidien ».

La Représentante de l’OMS au Soudan, Dr. Naeema Hassan al-Gaseer, a également déploré l’attaque. « Les services de santé représentent une partie essentielle de tout le travail humanitaire, et nous continuerons à travailler sans relâche pour offrir ce droit fondamental aux personnes les plus vulnérables au Soudan », a-t-elle dit.

Les employés du Ministère de la santé du Soudan et de l’OMS travaillaient dans le cadre d’une évaluation menée dans tout le Darfour pour déterminer si la maladie du ver de Guinée (dracunculose) est encore présente au Soudan.

L’OMS procède actuellement à un échantillonnage aléatoire dans les établissements de santé et dans les villages du Darfour pour évaluer la présence de la maladie parasitaire, en vue de savoir si le Soudan est exempt de la dracunculose. L’OMS est la seule organisation mandatée pour certifier si les pays sont exempts de la maladie.

La localité de Kreinik dans l’ouest du Darfour héberge environ 80.000 personnes déplacées dans trois camps principaux. Elle représente l’une des localités dans l’ouest du Darfour qui a le plus besoin d’assistance humanitaire et de nombreuses organisations humanitaires s’y rendent fréquemment.

Depuis le mois de janvier, 131 incidents de sécurité au Darfour ont visé des travailleurs humanitaires et des soldats de la paix, y compris des enlèvements, des attaques armées, et des vols de véhicules.