Message du Secrétaire général au Symposium international pour le lancement de l’Initiative africaine pour l’éducation sur la paix et le développement à travers le dialogue interreligieux et interculturel

Je salue avec plaisir tous ceux qui sont réunis pour ce symposium sur l’éducation à la paix et au développement par le dialogue interreligieux et interculturel. Alors que de l’Organisation des Nations Unies fête son soixante-dixième anniversaire, la communauté internationale traverse une période de troubles qui la met à l’épreuve. Guerres civiles, manifestations d’extrémisme violent et attaques contre les civils se multiplient, tandis que la volonté de faire respecter les droits de l’homme et la primauté du droit s’amenuise en bien trop d’endroits.

Au-delà des situations de crise, le monde est aux prises avec des problèmes fondamentaux tels que la misère, la faim, l’inégalité et la discrimination, qui portent atteinte à la dignité des gens, quand ils ne menacent pas leur vie même, et sont indubitablement des facteurs d’insécurité.

Nous ne pourrons édifier un monde de dignité pour tous que quand l’humanité se conduira comme une famille unie, fondée sur des valeurs communes. C’est pourquoi le Président de l’Assemblée générale et moi-même avons récemment convoqué une réunion de responsables représentant tout l’éventail des religions et des cultures, pour montrer que nous sommes déterminés à promouvoir la tolérance et la réconciliation.

Je félicite les dirigeants africains pour cette initiative et pour la suite donnée au Sommet que l’Union africaine a tenu en janvier. Comme l’a dit le Président du Bénin, S. E. Boni Yayi, « un dialogue franc entre les religions et les cultures peut contribuer à l’instauration d’une paix durable, sans laquelle aucun développement n’est possible ».

Lorsque les États respecteront les droits de l’homme et permettront aux citoyens d’exprimer leurs doléances, lorsque les sociétés s’uniront pour favoriser l’égalité et la dignité de tous, lorsque chacun comprendra qu’avec les autres, il est plus fort, alors la paix et la prospérité viendront.

Merci de vous être réunis ici dans cet esprit. Continuons de promouvoir la coopération entre les religions et les cultures, par le dialogue et pour la paix.