Lancement du rapport sur la situation et les perspectives de l’économie mondiale à la mi-2018 à New York

Selon un nouveau rapport de l’ONU, la croissance de l’économie mondiale dépasse toute attente, avec un PIB mondial qui devrait augmenter de plus de trois pour cent cette année et en 2019. Les raisons principales étant une croissance accrue dans les pays développés et des conditions favorables pour l’investissement .

Mais la multiplication des tensions commerciales, l’incertitude quant à la politique monétaire, les niveaux de dette plus élevés et la hausse des tensions géopolitiques sont susceptibles d’entraver le progrès anticipé, selon le rapport sur la situation et les perspectives de l’économie mondiale des Nations Unies à la mi-2018, lancé aujourd’hui à New York.

À propos du rapport : Le rapport « Situation et perspectives de l’économie mondiale à la mi-2018 » met à jour le rapport « Situation et perspectives de l’économie mondiale 2018 » (publication de l’ONU, numéro de référence 5.18.II.C.2), publié en décembre 2017.

Pour plus de renseignements : https://www.un.org/development/desa/dpad/wesp-report

Continuer la lecture

2,5 milliards de personnes de plus habiteront dans les villes d’ici 2050 (ONU)

Photo : ONU

Deux personnes sur trois habiteront probablement dans des villes ou d’autres centres urbains d’ici 2050, selon de nouvelles données des Nations Unies. Cela signifie qu’environ 2,5 milliards de personnes pourraient être ajoutées aux zones urbaines d’ici le milieu du siècle, en raison des changements démographiques et de la croissance démographique globale, a précisé le Département des affaires économiques et sociales de l’ONU (DESA). Cette urbanisation devrait se concentrer fortement dans quelques pays seulement. De nombreux pays devront relever des défis pour répondre aux besoins de leurs populations urbaines en croissance. Version arabe, défilez vers le bas. Continuer la lecture

الفاو والحلف التعاوني الدولي يوقعان شراكة جديدة قبيل عقد الأمم المتحدة للزراعة الأسرية

Photo : FAO

جدد الحلف التعاوني الدولي ومنظمة الأغذية والزراعة للأمم المتحدة (الفاو)  تعاونهما اليوم، تمهيداً لبذل المزيد من الجهود المشتركة لتمكين صغار المزارعين والأسر الزراعية في الدول النامية من الاستفادة من نموذج عمل ناجح وفريد يجمع بين الأهداف الاقتصادية والاجتماعية لتحقيق تنمية شاملة.ووقعت المنظمتان مذكرة تفاهم تعطي دفعة جديدة لتعاونهما، الذي بدأ رسمياً عام 2013، وتوفر فرصاً لتعزيز وترسيخ شراكتهما الاستراتيجية.وفي إطار مذكرة التفاهم ستتعاون الفاو مع الحلف التعاوني الدولي من أجل توليد وتعزيز المعرفة وتقديم أمثلة على الممارسات الجيدة حول كيفية جعل التعاونيات في قطاعي الأغذية والزراعة شركات مستدامة وشاملة؛ ودعم تطور التعاونيات باعتبارها نموذج عمل ذات أداء جيد يشمل صغار المنتجين والأسر الزراعية ويستجيب لاحتياجات الأعضاء؛ وضمان مشاركة التعاونيات وأعضائها في عمليات التشاور على المستويين الإقليمي والعالمي لوضع السياسات ودعم إنشاء بيئة تمكينية للتعاونيات من أجل النمو والازدهار.

Continuer la lecture

منظمة العمل الدولية: الاقتصاد الأخضر سيوفر 24 مليون فرصة عمل في المستقبل

Photo : ONU

ذكر تقرير صادر عن منظمة العمل الدولية أن 24 مليون فرصة عمل جديدة ستُخلق عالمياً بحلول عام 2030 « إذا وُضعت سياسات صائبة لتعزيز اقتصاد أكثر اخضراراً. « وقالت نائبة المدير العام لمنظمة العمل الدولية ديبورا غرينفيلد أثناء إصدار التقرير إن الجهود الرامية إلى الحد من الاحترار العالمي بمقدار درجتين مئويتين ستفضي إلى خلق فرص عمل أكثر من فرص العمل الضائعة والتي يبلغ عددها 6 ملايين فرصة. وأشار التقرير الذي جاء بعنوان « الاستخدام والآفاق الاجتماعية في العالم 2018: التخضير مع فرص العمل » إلى خلق فرص عملٍ جديدة باعتماد ممارسات مستدامة في قطاع الطاقة، ومنها التغييرات في مزيج الطاقة، وتشجيع استخدام مركبات كهربائية، وتحسين كفاءة الطاقة في المباني وخدمات النظم البيئية التي تحافظ على جملة أمور، منها أنشطة الزراعة وصيد الأسماك والحراجة والأنشطة السياحية، والتي يعمل فيها 1.2مليار عامل. Continuer la lecture

Gaza : le Conseil des droits de l’homme tiendra une session extraordinaire ce vendredi à Genève

Photo : Conseil des droits de l’homme des Nations Unies

Le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies tiendra, vendredi prochain à Genève, une session extraordinaire consacrée à « la détérioration de la situation des droits de l’homme dans le territoire palestinien occupé, y compris Jérusalem-Est ». Cette réunion se déroulera à partir de 10h heure locale, au Palais des Nations, siège des Nations Unies à Genève. Pour qu’une session extraordinaire puisse être convoquée, elle doit obtenir le soutien d’au moins un tiers des 47 membres du Conseil – soit 16 membres au minimum. La demande de cette session extraordinaire a été « officiellement présentée par la Palestine et les Emirats arabes unis, au nom du Groupe des États arabes », souligne dans un communiqué le Conseil, qui précise que la requête a été déjà soutenue par 17 Etats. Continuer la lecture

À l’occasion du Ramadan, le chef du HCR appelle à « une action fondée sur la compassion »

Le Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, Filippo Grandi, a adressé ses vœux les plus chaleureux à tous ceux qui observent le mois sacré du Ramadan qui débute ce jour, appelant à des mesures de solidarité au profit des millions de personnes déplacées de force dans le monde. « Notre réflexion nous a permis de voir que si les mots ont le pouvoir de rassurer, ce n’est que l’action qui peut vraiment engendrer des changements concrets, » a-t-il déclaré. Version arabe, défilez vers le bas. Continuer la lecture

Comité des droits de l’enfant : deux tiers des enfants dans le monde sont laissés pour compte, avertit l’ONU

Photo : UNICEF Tunis

Nous sommes dans une course contre la montre pour réaliser le Programme de développement durable à l’horizon 2030 pour les droits de l’enfant, a affirmé lundi le Directeur de la Division des mécanismes de droits de l’homme au Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme, Adam Abdelmoula, à l’ouverture de la soixante-dix-huitième session du Comité des droits des enfants à Genève. « Près de trente ans après l’adoption de la Convention relative aux droits de l’enfant, les enfants sont toujours confrontés à d’énormes difficultés pour faire reconnaître et respecter leurs droits », a déclaré Adam Abdelmoula. Continuer la lecture

Les technologies de pointe peuvent aider à faire face aux enjeux mondiaux (CNUCED)

Photo : ONU

Selon le dernier Rapport de la CNUCED sur la technologie et l’innovation, les technologies de pointe, en repoussant les limites du possible, peuvent aider à atteindre les ambitieux objectifs de développement durable et à trouver des solutions mondiales aux problèmes économiques, sociaux et environnementaux du XXIe siècle. Le Rapport 2018 intitulé « les technologies de pointe au service du développement durable »  lancé aujourd’hui par la CNUCED , la  Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement,  montre que « les technologies de pointe offrent la possibilité de relancer la productivité et de mobiliser des ressources abondantes pour en finir une fois pour toute avec la pauvreté, de mettre en place des modèles de croissance plus durables et d’atténuer la dégradation de l’environnement des dernières décennies, voire d’inverser ce processus ».

Continuer la lecture

Changement climatique : le chef de l’ONU appelle à nouvelle révolution énergétique porteuse de solutions

Photo : ONU

Lors d’un sommet organisé par l’Autriche, le Secrétaire général des Nations Unies a mis en garde mardi contre la « menace existentielle » que représente le changement climatique et appelé à une « ambition accrue » pour mettre en œuvre l’Accord de Paris. « C’est une question de la plus haute priorité. Chaque jour, je suis confronté aux défis de notre monde troublé et complexe. Mais aucun d’entre eux n’est aussi grand que le changement climatique », a dit António Guterres lors de ce sommet organisé à Vienne. « Si nous ne parvenons pas à relever ce défi, tous nos autres défis deviendront simplement plus grands et menaceront de nous engloutir ». Continuer la lecture

Maladies non transmissibles : investir dans la prévention et le traitement génère des gains (OMS)

Résultat de recherche d'images pour "Maladies non transmissibles : investir dans la prévention et le traitement génère des gains (OMS)"

Photo : OMS

Un nouveau rapport de l’OMS publié aujourd’hui montre que les pays les plus pauvres peuvent sauver plus de 8 millions de vies d’ici 2030 et faire épargner 350 milliards de dollars en augmentant leurs investissements dans la prévention et le traitement des maladies chroniques, telles que les maladies cardiaques et le cancer. Le rapport, intitulé Sauver des vies, dépenser moins: une réponse stratégique aux maladies non transmissibles, révèle, pour la première fois, les besoins de financement et les retours sur investissement des politiques d’achat optimales rentables et réalisables de l’OMS pour protéger les personnes contre les maladies non transmissibles, principales causes de maladies et de décès dans le monde.  Il montre qu’il suffirait d’investir 1,27 dollar supplémentaire par personne et par an d’ici 2030. Continuer la lecture